Quels sont les matériaux d'impression 3D tendance en 2022 ?

Le cabinet d'études IDTechX a publié un rapport qui se penche sur les tendances des matériaux d'impression 3D en 2022. L'étude concerne 4 familles de matériaux : les polymères, les métaux, les céramiques et les composites.


Impression 3D Strasbourg

Une croissance de la céramique et des composites


Un autre rapport d'IDTechX avait déjà exposé ses prévisions concernant l'impression 3D céramique : il affirmait que le marché de la céramique atteindrait 400 millions de dollars en 2032 (7 fois plus qu'aujourd'hui) ; le rapport de 2022 confirme cette tendance et l'explique par 3 raisons.


Pour commencer, on constate que de nombreux fabricants se tournent vers la commercialisation de ce matériau. Aussi, les chimistes s'intéressent de plus en plus aux céramiques, en proposant notamment des solutions dédiées. Enfin, de nombreux partenariats stratégiques ont été signées, permettant ainsi d'élargir les possibilités de l'impression 3D céramique.


Imprimante 3D Strasbourg

Concernent les composites, c'est aussi l'aboutissement de nombreux partenariats qui amène ce segment à croître. Il y a par exemple le partenariat entre Solvay et 9T Labs, ayant pour but de créer du PEEK, du polyamide et du PPS renforcés en fibre de carbone.


Les polymères tournés vers le développement durable et le métal vers l'accessibilité


Aujourd'hui, les fabricants se tournent vers la production de polymères faite à partir de matières naturelles et renouvelables. De plus, les utilisateurs de ces filaments, résines ou poudres, veulent réduire leur empreinte carbone : ils souhaitent que leurs impressions 3D puissent être recyclées ou réutilisées.


Impression 3D ABS

On constate déjà que les nouveaux plastiques arrivant sur le marché de l'impression 3D sont plus écologiques - basés sur des ressources naturelles ou sur des matières recyclées.

On peut notamment citer le partenariat entre Plastics App et UBQ Materials qui a permis de créer un filament issu des déchets techniques de production des entreprises. Il y aussi le matériau 100% biodégradable NonOilen de Fillamentum, la poudre 100% biodégradable Bluesint PA12 de Materialise ou encore le PP 3D High Reusability de BASF et HP.


Concernant les métaux, on dénombre un grand nombre de fabricants cherchant à simplifier les étapes de l'impression 3D métal. En effet, la technologie FDM permet de fabriquer une pièce métal en trois étapes : l'impression, le déliantage et le frittage. Aujourd'hui, des innovateurs cherchent à supprimer l'étape de déliantage pour rendre cette technologie 3D plus accessible.

Source visuel 1 : makery.info

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout