L'impression 3D SLA : la polymérisation de résine


Impression 3D SLA Zortrax Inkspire


Qu'est-ce que l'impression 3D SLA ?

L'impression 3D SLA ou technologie de stéréolithographie, a recours à une lumière UV qui va venir solidifier une couche de résine liquide.


Imprimante 3D SLA

Ce faisceau (lumineux ou laser) va balayer la résine liquide selon la forme de l'objet imprimé. Une fois que la première couche de la résine est solidifiée, la plate-forme mobile descend d'un niveau (correspondant à l'épaisseur d'une couche d'impression) et une nouvelle tranche de résine photopolymère liquide est solidifiée.



L'objet 3D peut d'ailleurs être imprimé à l'envers en fonction de l'imprimante 3D utilisée.


Ce type de technologie d'impression 3D nécessite un post-traitement : la pièce imprimée doit être nettoyée dans un bain de solvant (en général de l'alcool isopropylique) qui permettra d'enlever l'excédent de résine qui n'a pas été solidifiée. Ensuite, la pièce sera placée dans un four à ultra-violet qui permettra de durcir l'objet imprimé et d'augmenter sa résistance.


Pourquoi choisir cette technologie ?

L'impression 3D SLA a plusieurs avantages :

- Elle permet d'obtenir des pièces avec des détails de qualité

- Les couches imprimées peuvent être très fines

- La pièce imprimée sera très résistante

- Les propriétés physiques de l'objet sont isotropes : elles sont identiques dans toutes les directions. C'est à dire qu'il n'existe pas de liaisons chimiques différentes entre l'axe Z de la machine (plate-forme mobile) et les axes X et Y (miroir galvanométrique)

- En ayant recours cette technologie 3D, on obtient des prototypes de qualité

- Il est possible d'avoir des pièces immédiatement fonctionnelles

- Cette technique permet de réaliser des moules efficients pour les secteurs du dentaire ou de la joaillerie


Pour imprimer des pièces en résine, Protos utilise l'imprimante 3D Zortrax Inkspire.


Source schéma : a3dm-magazine


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout