L'impression 3D et le recyclage du plastique


impression 3d strasbourg

Cet article va vous présenter plusieurs projets rendus possibles par l'impression 3D, afin de recycler du plastique et donc de réduire la pollution.


Better Future Factory et son filament Refil

impression 3d recyclage

L'agence de design néerlandaise Better Future Factory a réussi à concevoir un filament à partir de plastique recyclé : en utilisant des tableaux de bord de voiture et des bouteilles en plastique, broyés puis fondus, elle a obtenu des bobines noires, vertes et bleues. Une seule bobine de 750 grammes permet de recycler 22 bouteilles ! Ces bobines peuvent être utilisées pour plusieurs impressions 3D : une tasse, une pièce d'électroménager et bien d'autres.



Une paire de baskets imprimée en 3D


baskets olivier cabell

Olivier Cabell a conçu des baskets imprimés en 3D à partir de déchets plastiques. Une paire de baskets permet de réutiliser 7 bouteilles d'eau en plastique : ces dernières sont broyées et transformées en filament, afin de pouvoir être utilisées par une imprimante 3D FDM. Olivier Cabell a pris cette initiative car 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année et seulement 9% sont recyclées…



Des initiatives pas loin de chez nous

Lorraine Fab Living Lab

On le sait, la pandémie de Covid-19 a entraîné énormément de pollution à cause des masques chirurgicaux.


En France, le Lorraine Fab Living Lab, extrude son matériau d'impression 3D sur une machine à granulés (la Gigabot X) à partir de masques chirurgicaux recyclés et des bouchons en plastique. Cette démarche s'inscrit dans le projet européen INEDIT.



Les Sabato Mussel Planters


impression 3d strasbourg

Ces jardinières sont conçues et imprimées en 3D par le studio d'architecture néerlandais Aectual et DUS Architects. Ils utilisent 100% de plastique recyclé, transformé en matériau de fabrication pouvant être utilisé sur quatre imprimantes 3D. Ces deux organisations proposent plusieurs tailles de cache-pots.



Et les déchets alimentaires dans tout ça ?


Des initiatives aussi sont prises de ce côté-là !


Le studio design Barbara Gollackner a utilisé des déchets alimentaires transformés en pâte : cette dernière a été extrudée sur une imprimante 3D alimentaire afin d'obtenir un set de vaisselle imprimé en 3D.


On peut aussi citer la première lampe au monde, Ohmie, fabriquée à partir de peaux de deux oranges.


Sources : 3dnatives & 18h39.fr

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout