L'impression 3D au cœur de l'industrie ferroviaire

L’impression 3D est au service de nombreux domaines et l’industrie ferroviaire n’y échappe pas. La technologie d’impression 3D offre de nombreux avantages aux acteurs du secteur : réduction des coûts, rapidité de production, fabrication de pièces mécaniques et de composants destinés à habillés les trains.


On peut citer plusieurs usages de l’impression 3D dans le secteur ferroviaire.


Imprimante 3D Strasbourg

L’impression 3D au service de la maintenance des trains


Grâce à l’impression 3D, la SNCF est capable de réduire la durée d’immobilisation de ses rames lorsqu'une réparation doit être effectuée, en imprimant elle-même les pièces devant être changées : les délais d'approvisionnement sont donc réduits. Par exemple, une pièce de fonderie peut être remplacée en 5 jours, au lieu de 5 semaines habituellement, grâce à l’impression 3D.


D’autres compagnies ferroviaires étrangères comme Angel Trains (Royaume-Uni) ou Nederlandse SpoorWegen (Pays-bas) ont opté pour l’impression 3D qui permet un gain de temps de production allant de 30 à 40%.



L’impression 3D au service du confort des voyageurs


L’entreprise Polgar, à la base spécialisée dans la fabrication de pièces dédiées au secteur de l’automobile, fabrique également des sièges pour les trains. Le fabricant a expliqué avoir réduit le coût du prototypage de 90%, mais aussi le temps de réalisation de la pièce : 3 semaines contre 16 avec les méthodes traditionnelles.


Source visuel : Les Echos

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout